Groupe ISM : Amadou Diaw veut élargir la palette des bénéficiaires

Groupe ISM : Amadou Diaw veut élargir la palette des bénéficiaires

Après 25 ans de leaderships dans la formation supérieure au Sénégal, Le groupe ISM s’est lancé comme défi de confirmer le statut du Sénégal comme  Hub de  la formation supérieure en Afrique sub-saharienne. A ce titre, son directeur général Amadou Diaw estime qu’il serait bien de fédérer le maximum d’établissements supérieurs locaux autour des accréditations de l’EFMD.

Pendant une journée le Groupe ISM a expliqué à 23 écoles de formations supérieure Sénégalaises qui ont répondu à son invitation  comment remplir les critères d’éligibilité pour d’abords être reçu comme postulant avant d’aller vers l’accréditation finale de  l’EFMD (European Foundation for Management Development). Un organisme européen d’accréditation regroupant plus de huit cent (800) Institutions dans 80 pays à travers.

Une accréditation qui reconnait la qualité de l’enseignement dispensé dans les écoles de formation supérieure. Pour le moment, seuls 5 établissements sénégalais  sont reconnus par l’EFMD et l’objectif est d’en accréditer au moins une vingtaine à l’horizon 2020 pour confirmer la place de leader de l’Afrique sub-saharienne du Sénégal dans le domaine de la formation supérieure. En effet, selon Amadou Diaw, on parle plus des 6 000 étudiants étrangers présents au Maroc que des 10 000 qui sont au Sénégal.  Un manque de reconnaissance qui est dû, à l’en croire ,au déficit de présence d’établissements supérieures sénégalais dans la short-liste de l’EFMD.  « Etre un seul, deux ou trois établissements sénégalais présents dans ce type d’organisation peut être un handicap pour la reconnaissance de la qualité des efforts. Raison pour laquelle le Groupe ISM a décidé de mettre en place des ateliers de mise à  niveau en faveur des autres écoles de formation supérieurs sénégalaises pour aller vers une présence plus massive.

Il nous faut être fort. ISM est le premier établissement sénégalais à être reconnu par le CAMES en 2005. Ce statut de leader nous pousse à toujours essayer de donner l’exemple raison pour laquelle on a organisé cet atelier. Notre démarche est  basée sur un process de qualité et une volonté de partage avec les autres établissements. Ce n’est pas une démarche courante mais on assume et on veut partager », a déclaré Amadou Diaw, le directeur général du Groupe ISM.

Christian Delporte, directeur du programme EDAF à l’EFMD présent pour la circonstance s’est félicité de cette initiative qui tend à confirmer la belle place du Sénégal dans la formation supérieure mais aussi la qualité de ses enseignements. Il a invité les écoles supérieures à faire comme l’ISM et se faire certifier. « Le processus d’accréditation prend 3 à 4 ans avec deux années de mise à niveau et deux autres de mises en pratiques. Après la vérification des auditeurs de l’EFMD vous êtes déclaré conforme ou non à la certification », a-t-il souligné.

Pour sa part Amadou Diaw a conclu la soirée en indiquant que les efforts d’accréditation et de reconnaissance n’ont pour but que de confirmer par des organismes internationaux que le Sénégal est un pôle d’excellence de l’éducation. « Aider les autres business schools a se mettre à niveau serait un moyen d’avoir cette reconnaissance. Mais aussi, chose naturelle pour le Groupe ISM, en tant que pionnier dans cette partie du continent », a-t-il fait savoir.

Source : Reussir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>